Bienvenue au gîte La Rêvasse

Brenda et William

Vos hôtes : Brenda Cain et William Lambert

Nos passe-temps

Brenda , c'est le vitrail

inspirée des paysages de Percé et les fous de bassan de l'île Bonaventure

**************

William , c'est la fabrication de maquettes navales

en relation avec l'histoire de la Gaspésie

*****************

Voici quelques unes de nos réalisations

 

foude bassan dans l'eau

Fou de bassan de l'île Bonaventure émergeant de la mer

oeil de boeuff

Fous de bassan en couple

Ce vitrail est encastré dans un oeil de boeuf au gîte

Photo : Christine Caron 2012

Le Courlieu de Jacques Cartier

La Petite Hermine de Jacques Cartier

*******

Lors de son premier voyage au Canada en 1534 ,

Jacques Cartier vint à Gaspé

avec deux navires de 60 tonneaux .

Il est possible que l'un des deux navires, appelé le Courlieu

fut rebaptisé la Petite Hermine en 1535.

Gaspésienne no:26

La Gaspésienne No : 20 échelle 1:16

Les Gaspésiennes

 Cinquante exemplaires portant le nom de Gaspésienne no :1 à no : 50
furent construits entre 1955 et 1960 .

Les Gaspésiennes No: 1 à No 12 ont la timonerie à l'arrière.

Les Gaspésiennes No : 13 à 50 ont la timonerie à l'avant

Barge de Belle-Anse

La Barge de Belle-Anse LHT 34' 11" échelle 1:12

La barge gaspésienne

 La barge des pêcheurs de morue gaspésiens serait apparue vers la fin du 18e siècle. Elle aurait été inspirée par les embarcations des pêcheurs de la Nouvelle-Angleterre qui fréquentaient les côtes gaspésiennes ou qui s’y sont installés, à partir de 1784, avec l’arrivée des Loyalistes.

Selon l’architecte naval Howard Chapelle, il s’agirait d’une adaptation du « chebacco boat », une embarcation utilisée pour la pêche côtière et le cabotage au Massachusetts. Jean Fréchet et Roch Samson croient plutôt que la barge serait une adaptation de la baleinière, utilisée par les anglophones de la baie de Gaspé, ou encore du « long boat », qui servait à décharger les grands voiliers.

Les pêcheurs de morue gaspésiens, qui fabriquent eux mêmes ces barges, vont s’inspirer de ces modèles pour concevoir une embarcation adaptée à la pêche en Gaspésie .

San Juan
Le San Juan
On trouva à Red-bay Labrador , des épaves de baleiniers basques . Les archéologues ont réussi à sortir les restes d'une épave qui pourrait bien être le San Juan . Ce navire en chêne de 24,5m jeaugeant 205 tx fut affrété en juin 1565 par Simon et Domingo de Echaniz afin d'effectuer un voyage de pêche sur les côtes de la Terra-Nueva.
À la veille de son départ suite à une violente tempête, le galion basque espagnol, chargé de ses mille tonneaux d'huile de baleine, fut poussé sur la rive par le vent et vit sa coque se briser sur les rochers; la perte était totale.

 

Gaspésienne no:1

Gaspésienne no : 1 échelle 1:16

Lors de votre passage à notre gîte

vous aurez l'occasion de voir quelques exemplaires de vitraux et maquettes

de fabrication 100 % gaspésienne.

Voir également : Maquettes navales gaspésiennes 

Information : À La Rêvasse

16 rue Saint-Michel, C.P. 65

Percé, Qc. Canada G0C 2L0

Tél : (418) 782-4061

Courriel: contact@revasse.com